Quelles raisons peuvent mener un homme à se dire proféministe et que peut-il faire pour aider le mouvement féministe ?
Dans les pages qui suivent, je vais tenter de démontrer pourquoi le mythe du suprématisme de l’humain adulte mâle, étalon de mesure de toute chose, est le produit de la domestication. Ce mythe, dont la prétention est de se libérer de la fragilité et de la mortalité de la chair, s’appuie sur des institutions et des techniques de domination.
Dans cet essai, l'autrice relate son parcours de militante, ses engagements et les dissensions qui fracturent les mouvements féministes et LGBT.
À l'heure où nous écrivons ces lignes, Mila est toujours harcelée et les femmes du CHU de Toulouse luttent contre une fresque pornographique. Cette fresque illustre l'art masculiniste, domesticateur/prédateur/pornographeur/féminicideur, qui érotise la torture et la mise à mort.
D’un côté, une flambée d’adolescentes qui demandent à devenir des garçons. De l’autre, des repentis et repenties de la transition qui alimentent le soupçon: changer de sexe ne serait-il pas un moyen d’échapper à l’homophobie pour certains jeunes? Surtout des filles?
Dans un monde où les bourgeois avides usent de leur autoritarisme pour quelques billets de plus, où la domestication de tous n’amène qu’à la jouissance de quelques-uns...
La chanson sans peur (« Cancion sin miedo »), ci-dessus, est un hymne féministe écrit par Vivir Quintana, une magnifique apologie des femmes qui se soulèvent au Mexique, des filles de Sonora aux femmes armées du Chiapas, ainsi qu’un vibrant hommage aux nombreuses victimes de viols et de féminicides.
« Moi je chasse par amour. » dit l'ancien porte-parole de la Fédération nationale de la chasse, sur Europe 1 le 26 octobre 2018...
Gaueko est une créature de la mythologie basque qui vient la nuit. Les numéros de la revue : Gaueko n°1 mars 2019 Gaueko n°2 décembre 2019
Brèches et Transgressions Poèmes écrits en 2015, illustrations de Koba-T. Déhiscences Poèmes écrits en 2014 Vol de gnous au-dessus du Kalahari Conte écrit en 2016, illustrations Eric Meyer Le désert d’Ancolie Conte écrit en 2017, illustrations Joséphine Caro […]