« Des soubresauts parfois mais de moins en moins souvent. Des tentatives d'évasion qui avortent toujours. Parce qu'il y a toujours quelqu'un pour rabattre le couvercle. Ici, on ne veut pas entendre de rire. Ici, on ne veut que de la résignation. Une résignation silencieuse et calme. C'est l'heure de l'acceptation et du renoncement. Le désespoir c'est encore trop romantique. Nions ceux qui le connaissent, ils finiront par ne plus y croire. Il n'y a rien d'autre à vivre que bouffe et chierie."
Inscription