Un nouveau journal bordelais, Racines, vient de voir le jour, le premier numéro est disponible en .pdf mais aussi distribué à Bordeaux, pour plus d’informations : racines_revue@protonmail.ch

Édito

S’il peut paraître vain de proposer une énième revue d’écologie à l’heure où l’information sur la question devient de plus en plus prégnante, nous pensons au contraire qu’il y a toutes les raisons d’en soutenir une vision qui s’éloigne des rengaines médiatiques de développement durable, de transition vers une industrie verte ou d’un monde sous contrôle, stabilisé par les machines et par une perception utilitariste du vivant. Alors que chaque année désormais bat des records de chaleur, que la biodiversité s’amenuise plus vite qu’on ne peut le concevoir, que les inégalités sociales les plus violentes se creusent sous l’effet des mêmes politiques prédatrices qui président à la sixième extinction des espèces, il y a comme un malaise croissant face aux prétendues solutions que nous serine l’époque.

Nous ne pensons pas que les énergies « vertes », supposant des technologies, des structures sociales et des rapports au monde qui perpétuent l’engrenage du capitalisme, parviendront à « sauver le climat » et à préserver le vivant, pas plus que nous ne faisons confiance au nucléaire pour éviter une catastrophe planétaire. Nous ne trouvons pas non plus souhaitables les dystopies éco-fascistes qui nous sont parfois esquissées, au sein desquelles l’écologie n’est qu’une excuse de plus pour garantir à un État omnipotent le plein contrôle de nos existences, de nos manières d’agir, de vivre et de faire monde. Face à ces perspectives, les idéaux de décroissance, de liberté, d’égalité et de solidarité qui animent aujourd’hui les luttes, nous apparaissent indissociables d’une préoccupation pour le bien de la vie sur terre. Pour arriver à nos fins, il est également important de débarrasser nos imaginaires des réflexes dominateurs et anthropocentrés qui y sont englués.

Nous envisageons donc cette revue comme un moyen de partager des perspectives souvent trop peu médiatisées compte tenu des ravages en cours. Nous y traiterons aussi bien d’actualité que de sujets plus thématiques, en accordant une certaine liberté au ton et au style. Il nous tient à cœur de diversifier les points de vue donc n’hésitez pas à nous contacter et à nous proposer des textes si vous souhaitez contribuer à cette revue.